Un projet pédagogique avec des jeunes en parcours d’insertion professionnelle (16-25 ans), issu des missions locales du Pays Havrais écrit en complicité avec la compagnie d’Elles et le Volcan, scène nationale du Havre.

Le Volcan accueille en avril 2010 sa dernière création «Parricide exit», variation circassienne autour de la cavale de Roberto Zucco.

L’idée: Créer un cadre fictif, dans lequel un groupe de jeunes adultes est poussé à créer dans l’urgence. Yaelle Antoine est présentée comme l’un d’entre eux.  Elle tente de communiquer avec eux, en simulant une surdité. Cette (im)posture lui permet d’orienter le projet, tout en restant en marge, des décisions prises. Le pot aux roses n’est dévoilé au groupe, qu’après un certain nombre de séances.

Quatre sessions ont lieu (en octobre et novembre 2009 et de janvier à avril 2010). Ces sessions seront à la fois physiques (corde, trapèze, acrobatie et jonglerie) et cérébrales (écriture dramaturgique pour le cirque). Chaque session se déroulera sur 3 jours (mardi, jeudi et vendredi), 5h par jour (repas du midi compris), soit 60 heures d’atelier cirque avec Yaëlle Antoine.

Ces rendez-vous sont pensés comme des îlots indépendants de façon à pouvoir accueillir tout au long de ces six mois de nouveaux jeunes (en tenant compte de l’instabilité des volontaires, des rendez-vous pour stages, des formations ou des offre d’emploi…)

Une restitution publique des ateliers est donnée sous le chapiteau de « Parricide exit » en avril 2010, au Havre.

Leave a Reply