28 juin 2012
Pour le Marathon des Mots avec Marie Nimier- TNT Toulouse

 

« J’aimerais vous parler de cette autre violence qu’est l’immobilité… La violence des potiches. »

Des histoires de femmes, de tabourets, de ventilateur et de plantes vertes:
C’est peut-être l’histoire d’un tabouret. D’une femme, c’est sûr… Sur, dans, avec, pour et contre un tabouret.
Elle fume des cigarettes longues qu’elle tient du bout des doigts. Croise les jambes. Lisse ses bas.
Ses bas, qui viennent de Manchester, c’est elle qui le dit, elle qui le murmure, comme un refrain, mes bas viennent de Manchester – C’est con, non, Manchester, on dirait une équipe de foot ou un fromage…

C’est l’histoire d’Elle : Marie Nimier, une romancière du pays des pommes, et d’Elle aussi, Yaelle Antoine : une circassienne du royaume des cruches. L’une tient la plume, l’autre tend les pointes.
Elles se rencontrent le temps d’une résidence initiée par le Marathon des Mots, à Toulouse.
On ne sait pas encore très bien où ça ira…
Ce que l’on sait tout de même : la fille au tabouret, un jour, sort de sa léthargie. Elle marche dans la rue, son bas de Manchester enfilé sur la tête, et elle crie, elle crie, elle crie… On l’embarque. Commence alors une longue période de réinsertion. Tête en bas, jambes en l’air, façon ficus, façon poirier (pour le ventilateur suspendu au plafond, quelle perspective).
Ça, ce qu’elles imaginent, pour le moment… Le reste reste …

La voilà qui s’expose sur le tabouret gris
Juste la bonne pose, le bon degré d’ennui
«Je m’appelle Cynthia, Martha, Sandra
Je m’appelle en A, à la fin, en A »

MISES EN BEAUTÉ par Yaelle ANTOINE
ENCRÉE PAR Marie NIMIER
ALLUMÉES PAR Nicolas GRESNOT
AVEC Marie NIMIER ou Sarah FREYNET, Karine MONNEAU, lectrices
Marion GUYEZ, équilibres sur cannes
Laura TERRANCLE, corde lisse
Ruben MARTIN URDIALES, Vélo acrobatique

& l’équipe de football de Manchester

La violence des potiches 7La violence des potiches 6La violence des potiches 5La violence des potiches 4La violence des potiches 3La violence des potiches 2La violence des potiches 1

Leave a Reply