Triptyque « Geste criminel, geste circassien, une histoire de cm »

Opus 3

« 777 »

Les deux opus précédents avaient ceci en commun, qu’ils s’attardaient sur le geste criminel jusqu’à ce que celui-ci ait été irréparablement commis.
Le cirque par son expression, permettait d’en mesurer la densité, la vitesse irréfléchie, la lenteur cauchemardesque, la sempiternelle répétition, à voir même sa banalité…
L’auteur de ce geste en subissait alors le châtiment ultime : la mort et la trahison
Le funambule est alors précipité dans le vide, le serial killer quitte le centre de la piste, la laissant vide de lumière…
Christine Papin meurt de cachexie en cellule, Roberto Succo se suicide dans sa cellule, tous deux trahis par l’être aimé.

Matricule 777 explore le quotidien solitaire de Karla Faye Tucker, condamnée à la peine capitale, après deux meurtres sauvages et odieux. Quatorze années, pendant lesquelles Karla n’aura de cesse de se faire pardonner…

Un opus… Le dernier, pour pardonner?

AVEC : (distribution en cours)
ECRITURE ET MISE EN SCENE : ANTOINE & RIZZA
DIRECTION D’ACTEUR : Paola RIZZA//VENTRILOQUIE : Christian GABRIEL
POLE DANSE : Marie Clain//DANSE BURLESQUE : Lilaloo DES BOIS//DANSE LITURGIQUE: Virginie Nfa
CREATION SONORE : Ivan ROUSSEL//CREATION LUMIERE : Nico LE CLEZIO
COSTUMES : Barbara OUVRAY//SCENOGRAPHIE : Serge CALVIE
PRODUCTION : Aurélie VADEPIED//DIFFUSION : Paco BIALEK

Leave a Reply