2009 – La Fuite (à cheval)

La Fuite (à cheval)
2009

Rencontre entre Yaëlle Antoine, des élèves en formation aux arts du cirque au Lido, un auteur Bernard-Marie Koltès et un lecteur pour une traversée in situ et circassienne du roman La Fuite à cheval très loin dans la ville.

«Rêve que se fit Felice, au matin de son dernier jour de sortie : C’est ce que j’aime de mieux au monde l’aube et l’hiver, l’hiver des feux, l’hiver d’amour, l’hiver aux pluies de gelées blanches sur les balcons, l’hiver pendu aux arbres! L’aube à la blanche tendresse, l’aube close comme un jardin, l’aube où meurent les bêtes de l’ombre !
Au milieu d’un champ à perte de vue, il y a une fontaine de grès rose ; et moi mon visage a les marques bleues de l’heure et du vent. J’ai posé mon pied à la surface de l’eau et la glace s’est cassée.
J’ai enfoncé la jambe jusqu’à la cheville, puis jusqu’aux genoux.
Debout sur le fond rugueux, de l’eau jusqu’aux cuisses, je me suis accroupie doucement et, lorsque l’eau a été à la poitrine, le souffle m’a manqué. Maintenant je m’allonge de tout mon long, la fontaine me retient par le cou ; Et je regarde l’aube, hiver de chaque jour ; et l’hiver, toute première lumière »

 

 

Avec Tania CERVANTÈS (sangles aériennes), Marion GUYEZ (équilibres sur cannes), Martha TORRENTS-CANAL (voltigeuse), Nacho FLORES (fil tendu), Ignacio HERRERO LOPEZ (fil mou), Gabriel AGOSTI et Nicolas QUETELARD (jonglage), Pau PORTABELLA (porteur), Eva ORDONEZ (trapèze).

Adaptation et mise en scène : Yaëlle ANTOINE
Accompagnement : Aurélie VINCQ

Projet initié dans le cadre du Marathon des mots avec le soutien de La Commanderie à Vaour et d’Arto – Rammonville.