Historique et démarche artistique de la compagnie

2004-2015

La Compagnie d’Elles a été fondée en 2004 par Yaëlle Antoine, elle est remarquée par une première création ambitieuse Lames sœurs dans laquelle se trouvait déjà ce qui fait la spécificité de la compagnie : la singularité d’une écriture scénique hybride et la dimension féministe de sa démarche. Cette période d’émergence s’est poursuivie avec une deuxième création, Parricide Exit en 2010.

Ces années contribuent à la constitution d’une équipe : Yaëlle Antoine s’entoure ainsi de Sophia Antoine (comédienne et chargée de communication), de Nicolas Gresnot (technique), de Paco Bialek (production et diffusion), Didier Préaudat (création sonore, scénographie) et de Marion Guyez (équilibriste, chercheuse et dramaturge).

2015-2019

2015 est une année marquée par la création de Be Felice. Hippodrame urbain : la compagnie d’Elles entre dans une période de maturité artistique et affirme une démarche esthétique et politique :

Un féminisme qui se joue à plusieurs niveaux :

  • Dans nos modalités d’organisation (deux responsables artistiques femmes) ; 
  • Dans nos choix de distributions : une attention à laisser une large place aux artistes femmes dans nos créations;
  • Par notre activité de compagnonnage auprès de porteuses de projets de création.
  • Nous avons par ailleurs fondé les Tenaces, une extension militante de la compagnie d’Elles entend lutter contre le sexisme et pour la parité dans les arts du cirque.

 

La démarche de la Compagnie d’Elles se caractérise par l’affirmation d’une écriture scénique hybride depuis notre point de vue d’acrobates et de femmes et par le choix des espaces de nos créations, celui de travailler in situ.

 

La Compagnie d’Elles est conventionnée Région Occitanie pour les Arts de la rue depuis 2018.
Elle est artiste associée à La Verrerie – Pôle cirque d’Alès.
Elle a été associée à La Grainerie de 2013 à 2017.