Laura Terrancle / La Femme canon

La Femme Canon / Le Journal de la femme canon
Sortie prévue 1er semestre 2020
Spectacle autour d’une corde lisse avec un corps pas lisse.
Un solo aérien et acrobatique pour une femme, une table et une corde lisse.
Le « Journal de la Femme Canon » est une exploration joyeuse de la féminité. Un univers décalé, drôle et empreint de bouffonnerie. Une femme multiple, une femme «oignon», elle révèle par strate les codes de la beauté qui nous entourent et nous façonnent inconsciemment. Elle n’a pas de morale, elle joue, elle se moque. Elle n’a pas de limite, elle va toujours plus loin, autant dans ses démonstrations acrobatiques, que dans ses empilages de stéréotypes.
Ce projet est une première création de spectacle de Laura Terrancle en tant qu’autrice et actrice au plateau. Il s’inscrit dans un long parcours d’apprentissage et d’expérience en tant que circassienne et interprète.

 

Distribution
Création et interprétation : Laura Terrancle
Aide à la mise en scène : Guillaume Servely
Costumes : Barbara Ouvray
Création Sonore : Didier Préaudat
Création lumière : Mariam Rency
Regard sur la corde lisse : Fanny Soriano
Production et diffusion : Boite Noire – Sébastien Ronsse et Gabrielle Dupas
Accompagnement artistique et développement de la compagnie : Marianne Figarol et Camille Fabre


Partenaires
Aide à la création et résidence : Les Noctambules (Nanterre), La Grainerie (Toulouse), Le plus petit cirque du Monde (Bagneux), LéVA (Auch), Le Centquatre (Paris).
La Femme canon est lauréate de la bourse FORTE de la région Ile de France

Suivre l’actualité de la création de La Femme canon :

 

Laura Terrancle est une interprète fidèle de la Compagnie d’Elles. Elle a participé à La Violence des potiches, Be Felice. Hippodrame urbain, Le Mot lilas haut comme il est large, ainsi qu’au Labo / La mort du taureau autour de la réalisatrice et philosophe Raymonde Carrasco.

Elle est un membre actif des Tenaces – Collectif de circassiennes initié par la Cie d’Elles.